Josep Grau-Garriga vient au monde le 18 février 1929 dans la maison familiale située à Sant Cugat del Vallès, petit bourg de Catalogne, dans la province de Barcelone.

A l’âge de 14 ans, il décide d’apprendre la manière de créer des « formes ». Il entre à l’Ecole des arts appliqués et des métiers d’arts, puis à l’Ecole des métiers d’arts de la Mancomunitat de Catalogne. De 1947 à 19521, il suit l’enseignement de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Barcelone. C’est un période où il entre en contact avec la réalité de l’activité artistique. Il fréquente différentes classes de dessin où il rencontre des gens en quête d’un art « libre », qui soit une fin en soi et non un métier. Il exécute pendant cette période des portraits qui permettent d’assurer sa vie quotidienne.

Dès 1957, un jeune artiste dont les toiles et les fresques commençaient à faire parler d’elles passa commande à Grau-Garriga de plusieurs cartons de tapisserie. C’est à l’occasion de cette rencontre qu’il éprouve le besoin de se familiariser avec le processus de fabrication et d’y participer. Il étudie alors la tapisserie flamande de l’époque gothique.

En 1958, Grau-Garriga va travailler dans l’un des ateliers de Lurçat et à son retour, il réalisera quelques oeuvres dans l’esprit de ce dernier. Mais cette étude en profondeur sur la réalisation matérielle proprement dite de la tapisserie conduira progressivement Grau-Garriga à donner dans celle-ci la priorité à la notion de « champ » de préférence à celle de « ligne » et enfin en s’attaquant directement aux matériaux, à privilégier la texture. Dans ses tapisseries, on retrouve des matériaux bruts comme les chanvre ou même la corde. Des sacs sont intégralement intégrés, rappelant ainsi le travail aux champs et le passé agricole de la famille.

Enfin, plutôt que le projet, le carton devient programme, il ne s’agit plus ici de se conformer exactement au schéma peint qui sert de point de départ à la tapisserie.

A partir de 1958, il devient directeur artistique de la manufacture Aymat, Grau-Garriga invitera d’autres artistes à réaliser des cartons. C’est ainsi que naîtra l’Escola Catalana de Tapis de Sant Cugat del Vallès dont le renom s’étendra au monde entier et qui contribua à renouveler le goût pour la tapisserie ainsi que son esthétique en Catalogne.

Les oeuvres de Grau-Garriga sont visibles en France au musée de tapisseries contemporaines d’Angers.

 

Source : Grau-Garriga, Arnau Puig, 1985, Editions Cercle d’Art

 

Catégories : Artiste

Laisser un commentaire