Cette vidéo présente trois matières  indispensables à la réalisation d’une tapisserie : la laine, le lin, et la soie.

En effet la tapisserie à pour particularité d’exhiber de petits motifs ornementaux. Ces motifs n’existent pas sans la couleur qui ne peut exister sans la lumière. la question de la matière se pense donc nécessairement en relation avec la lumière.

Dans les lignes qui suivent, je vous propose de porter notre attention au rapport entre :

  • la laine et la lumière
  • le lin et la lumière
  • la soie et la lumière.

[paycontent]

La laine  et la lumière :

La laine et l’un des matériaux constitutifs de la tapisserie. Elle a pour particularité, non pas de réfléchir la lumière, mais de l’absorber.  Il est donc nécessaire de porter toute notre attention sur la couleur de la laine à choisir lorsque l’on veut un rendu très précis. En effet, on est souvent étonné au passage de la laine en écheveau sur la bobine, puis de la bobine à la flûte, et enfin de la flûte au tissage. Il semble que la couleur choisie se ternissent au tissage.  il faut donc être vigilant au choix de la couleur et en règle générale, on s’oriente sur une couleur d’un ton plus clair ou d’une couleur un peu plus saturée pour ne pas être surpris par l’absorption de la lumière par la laine.

Le lin et la lumière :

Le lin est une matière d’origine végétale connue pour sa capacité à réfléchir la lumière. À une époque on l’utilisait en lieu et place de la soie pour un rendu brillant et une distinction de matière. Aujourd’hui, on trouve encore un lin brillant comme la soie : il s’agit du lin au chinois. Produit artisanalement, le lin est une matière étonnante. En effet, plus on manipule le fil, plus il s’assouplit, et sa couleur se modifie tendant à un argenté mat.Cette couleur unique s’obtient également en faisant bouillir à plusieurs reprises le fil, qui, dégagé de ces pectines, change de couleur progressivement.  

Lin et laine tissée, tissage Julie Ruelle, Tous droits réservés Willyarn

Le filage du lin au rouet s’effectue au mouillé pour obtenir une qualité de fil satisfaisante.

La soie et la lumière :

La soie est une matière d’origine animale obtenue d’un vers. Originaire des pays orientaux comme la Chine, la soie est une matière précieuse et délicate. En effet, manipuler de la soie sous forme de fil demande beaucoup d’attention car le fil de soie est glissant et les écheveaux risquent de se mélanger très rapidement rendant l’utilisation du fil de soie impossible.

La soie à la particularité de réfléchir la lumière.  elle est utilisée en tapisserie pour faire ressortir des ornements délicats.  Il est plus facile de la tisser en accompagnement le fil de soie d’un fil de laine pour rendre les brins sur la flûte plus stables.

Soie tissée et laine, tissage Julie Ruelle, Tous droits réservés Willyarn

La soie est une matière onéreuse et utiliser de façon occasionnelle en tapisserie.

Il est possible également d’utiliser la soit sous diverses formes comme la bourre de soie, le sari, où les chutes de fil de soie filées entre eux, ce qui donne un fil unique et original.  Nous reviendrons sur ces différentes formes de soie dans une prochaine vidéo.

[/paycontent]


Laisser un commentaire